Deutsch - English _____ ............................ .........
INFOS - DOSSIER DE PRESSE
CHAMPIONNAT SUISSE DE POCKETBIKE ASPB / FMS

Inventée par les Japonais avec des pocketbikes low-tech et réinventée en Italie avec des pocketbikes hi-tech depuis la fin des années 80, cette forme de compétition moto, drôle et très spectaculaire,se pratique en Suisse depuis 1996. Ce nouveau sport, en plein essor, pratiqué avec des motos miniatures sur des circuits miniatures et temporaires, s'adapte particulièrement bien à la topographie réduite ainsi qu'aux exigences de sécurité et d'écologie en matière de sports mécaniques de ce pays.

Créé par le club précurseur "Gruyère Pocket-Bike Club" (avec l'impulsion particulière de Dominique Berthe), le Championnat Suisse de Pocketbike s'est rapidement développé. Plus de 120 concurrents venant des 4 coins du pays, et même quelques un de France voisine, du Lichtenstein et d'Autriche composent régulièrement le plateau du Championnat Suisse.
Réservé aux amateurs de sensations fortes, ce championnat se déroule sur des pistes de karting permanents (indoor et outdoor), mais également sur des grand parkings et autres surfaces bétonnées sur lesquels sont tracés des circuits provisoires à l'aide de ballots de paille ou de piles de pneus.

Les pilotes sont répartis par catégories d'âge (catégorie Junior dès 9 ans), de sexe et de poids, mais également par puissance des machines (moteur d'origine ou préparation course). Les Juniors utilisent des moteurs 40cc bridés à 4,5cv, mais cela va jusqu'aux Seniors (plus de 25 ans) qui utilisent des moteurs 50cc atteignant les 16cv et plus (pour 24 kg, poids moyen de la moto !). Il y a deux tailles de pocketbikes. Les mini, généralement réservées aux juniors, et les midi (10% plus grandes) déstinées aux pilotes de taille adulte. Les 8 à 11 manches qui composent le calendrier d'une saison se déroulent sur 8 à 11 circuits différents.

Bien-entendu, toutes les mesures de sécurité sont exigées de la part des concurrents et des organisateurs de courses. Le port du casque, des gants protégeant les poignets, des chaussures montantes, mais également des protège-coudes et genoux ainsi que le port d'un plastron frontal et dorsal sont obligatoire.
Dans le même ordre d'idée, l'organisation d'une manche du championnat exige la présence d'un médecin et d'un(e) infirmier(ère) et d'une ambulance, prêts à intervenir pendant toute la durée d'une manifestation. Le tracé du circuit ainsi que l'emplacement des éléments de sécurité et leur efficacité sont dûment contrôlés par au moins deux représentants officiels de l'Association Suisse de Pocket Bike (ASPB).

Une fois ces quelques contraintes assumées, c'est partis pour des grosses sensations !


GRC RR midi, 24kg, moteur Bi-Zeta, 50cc / 15cv / ~14'000tm / ~120kmh... (copyright©2004 GRC-moto)

QU'EST-CE QU'UNE POCKETBIKE ?

Ces "mini-monstres" (~55x95 cm), bien qu'ayant l'aspect de jouets, sont en fait de véritables motos de compétition hi-tech n'ayant rien à envier à leur grandes soeurs, les 125cc, 250cc et MotoGP de Grand-Prix.
Les pocketbikes les plus rapides sont en effet comparables aux grandes motos de compétition de par leur conception générale, leur rapport poids-puissance (certaines de plus de 16cv pour 24kg) et de par leur excellent comportement en freinage et en tenue de route. Sans parler des dérapages contrôlés avec la poignée des gaz, qui se terminent souvent par des petits "wheelies" (levée de la roue avant) en réaccelération en sortie de courbe, que permet ce rapport poids-puissance plutôt impressionnant...

Ces exploits sont réalisables grâce à un cadre de type delta-box ou tubulaire en alliage léger ultra- rigide et aux freins à disques à l'avant et à l'arrière. Rajoutez à cela des pneus radiaux et tubeless, soigneusement étudiés pour la compétition en version "slick" (sans profile) ou taillés pour la pluie, le tout propulsé par un moteur de 40 ou 50cc 2 temps (ou 100cc 4 temps) à refroidissement liquide tournant à plus de 14'000 t/min. et vous obtenez quelque chose qui ressemble au contenu de la photo ci-dessus (toutes les marques et modèles commercialisés sont visibles dans la page "dealers" de ce site).


On peut dire que la POCKETBIKE est à la moto de Grand-Prix ce que le KARTING est à la voiture de course monoplace, c'est à dire une discipline d'introduction permettant d'accéder le plus rapidement possible au plus haut niveau. Coûts et risques minimum pour un pilotage et des sensations maximum. Néanmoins interdit sur route ouverte, à n'utiliser que sur parkings et circuits fermés. La pratique de ce sport apporte également une très efficace contribution à la sécurité routière. Grâce à l'aquisition très rapide et très pointue de paramètres de pilotage aussi importants que l'équilibre, les réflexes, la maîtrise de soit et de son véhicule qu'impose la pratique de la pocketbike, ce sport représente une plus-value et un perfectionnement indéniable pour la conduite des deux-roues en général. Perfectionnement de pilotage qui peut être des plus utiles lors de l'utilisation de scooters ou de motos sur routes ouvertes en général.

Bien que restant très bon marché et pratiquée avec un esprit amical et très ludique, cette discipline est dorénavent reconnue par la F.M.I. (Fédération Motocycliste Internationnale) comme niveau d'entrée pour la selection des pilotes de Grand-Prix Moto et un Championnat d'Europe de Pocket Bike est en place.

Beaucoup de pilotes de grand talent, s'illustrant actuellement dans le Championnat du Monde de Moto sur piste, ont été champions nationnaux de Pocketbike avant de passer très rapidement en 125cc de Grand-Prix. Des pilotes de GP Moto reconus comme Rossi, Luethi, Melandri, Capirossi parmis beaucoup d'autres, en sont les meilleurs exemples. Rossi, deux fois Champion d'Italie de Pocket Bike Junior puis Champion du Monde des 125, 250, 500 et MotoGP... est l'exemple type de l'ascension fulgurante d'un pilote formé au berceau de la pocketbike ! Thomas Lüthi a été le premier pilote suisse issu du Championnat Suisse de Pocketbike ASPB (Champion Suisse de Pocketbike en 1999 et 2000) à s'illustrer au Championnat du Monde Moto (Champion du Monde 125cc en 2005). Présent en 2008 sur une 250cc Aprilia officielle, il va certainement continuer à faire parler de lui...

D'autres pilotes suisses comme Vincent Braillard, également Champion Suisse de Pocketbike, qui a été quelque peu malchanceux dans ses débuts en Championnat du Monde 125cc, mais qui va cerainement faire des étincelles à l'occasion et Randy Krumenacher (autre ressortissant de notre championnat ASPB) présent en 125cc GP cette année 2008 sur une KTM officielle, vont continuer à démontrer que le pilotage d'une pocketbike est ce qui se fait de mieux pour se former au pilotage de moto de compétition et permet aux plus talentueux d'accéder très rapidement au plus haut niveau.

PB Secrets

HOME

Swiss Championship contact:
presidentaspb@bluewin.ch

Copyright © 97-2008 dig bear production. All rights reserved.